Social Media Detox

Se déconnecter pour mieux se reconnecter

À l’ère du numérique, les réseaux sociaux se développent et sont de plus en plus nombreux à envahir notre quotidien.
La plupart des gens n’admettent pas à quel point les réseaux prennent une place importante dans leur vie (ou alors ils n’en ont pas conscience). Il faut pourtant se rendre à l’évidence, les réseaux sociaux font partie intégrante de nos vies et nous pensons qu’aujourd’hui, plus que jamais, il est primordial de reprendre le contrôle de l’utilisation que l’on fait de ces plateformes.

Cet article a pour but de t’alerter sur l’impact que peuvent avoir les réseaux sociaux sur ta vie privée et sur ton estime personnelle. Retrouve ci-dessous les trois impacts néfastes qu’ont les réseaux sociaux sur nous. 

1

Diminution de notre ESTIME

2

PEUR DU JUGEMENT

3

JALOUSIE

Bien évidemment, le commérage ou la curiosité existent depuis la nuit des temps et la responsabilité de ces maux ne vient pas uniquement des réseaux sociaux. Toutefois, une utilisation excessive peut amplifier considérablement nos souffrances et peut venir perturber notre bien-être (voire restreindre nos actions, nos ambitions et notre estime de soi…)

Dans cet article, nous souhaitons t’aider à prendre conscience de certains effets néfastes des réseaux sociaux et nous souhaitons également te donner les clés pour relativiser et prendre du recul face aux dérives du monde virtuel.

Amis proches, connaissances, collègues, célébrités… Tous partagent leurs moments de vie sur les réseaux, bien souvent, nous faisons de même. Cela nous permet de garder le contact, d’échanger des idées, mais aussi de suivre les nouvelles tendances, etc… Pourtant, on ne partage pas tout sur les réseaux (et heureusement !) Ainsi, bien souvent, on ne perçoit sur les réseaux que ce qui est beau, parfait et sans défaut et les plateformes se transforment rapidement en mondes idylliques, bien loin de la réalité. Couples parfaits, vies parfaites, peaux parfaites, carrières ambitieuses…. La liste est encore longue pour mettre à mal notre estime de soi.

#coupleGoal

#fitbody

#familyGoal

On oublie souvent en faisant défiler le fil d’actualité que les autres n’ont pas une vie à jalouser ou envier, car leur vie n’est pas uniquement ce que l’on voit à travers les photos soigneusement sélectionnées pour être postées. On se sent seul, malheureux face à toutes ces personnes parfaites (en apparence) mais n’oublions pas que tout ça n’est qu’apparat. Garde toujours en tête que toi-même tu ne publierais pas tes photos au réveil, ton compte bancaire dans le rouge, tes malheurs ou tes échecs, tout simplement, parce que tu ne veux pas montrer ce genre de chose et que ce n’est pas l’endroit pour le faire. 

Ta vie ne doit pas dépendre de la validation extérieure, et le bonheur des autres (surtout le bonheur virtuel) n’a rien à voir avec ta propre définition du bonheur. Cette distinction est cruciale pour ne pas te faire du mal inutilement. Facile à dire, me diras-tu ! En effet, il serait bien illusoire de croire que nous pouvons nous détacher totalement de ce que les autres pensent de nous. Nous vivons bien souvent à travers le regard des autres. Nous ne pouvons pas empêcher les gens de penser ce qu’ils pensent et plus particulièrement ce qu’ils pensent de nous. (À ce sujet, n’hésite pas à consulter notre article : S’affranchir du regard des autres).

La première chose à faire est d’intégrer qu’il est plus facile et sain d’exposer les moments heureux sans pour autant les associer à l’idée d’une vie parfaite à idolâtrer. Chacun sa vie ! Imiter la vie des autres, avoir des modèles de vie et rêver d’avoir une autre vie que la nôtre ne t’aidera pas à avancer.

Mise en pratique

Face au contenu publié sur les réseaux, entraîne-toi à prendre du recul, être indulgent(e), tolérant(e) et à comprendre les causes d’un comportement ou d’une attitude. Pourquoi ? Parce que c’est une question d’effet miroir. Si je pense que le système fonctionne sur le principe que tout le monde se critique, j’y contribue et je redoute la réciproque. Si, au contraire, je cherche à comprendre l’autre avant de le juger, je me rends compte qu’il existe des personnes qui sont dans cette dynamique positive. On ne connaît jamais vraiment une personne avant d’avoir essayé de comprendre son histoire et les causes qui la poussent à être et agir de telle ou telle façon.

Enfin, suis ces 5 règles d’or pour ne pas te perdre dans les travers des réseaux sociaux : 

  1. Ne pas confondre vie privée et vie publique.
  2. Prendre du recul sur les commentaires et les likes
  3. Discuter avec tes proches (ou avec nous) de ce qui te gêne sur les réseaux 
  4. Adopter une dynamique positive (tolérance, prévention)
  5. Transformer la jalousie en motivation 
 
 

Faire une pause selon tes besoins et en profiter pour te recentrer sur tes projets est le meilleur cadeau que tu puisses te faire. Différentes méthodes existent, certains le font une fois par an pendant 1 mois, d’autres 1 semaine ou encore certains optent (et pour nous, c’est le meilleur compromis) pour 1 jour par semaine toute l’année (le dimanche par exemple). 

Quels outils pour t’accompagner ? Au-delà de la désactivation des notifications afin de ne pas être tenté(e) tu peux également être accompagné(e) d’applications qui bloquent les sites en question telles que StayFocusd une extension Chrome. 

Encore un doute sur ton utilisation des réseaux sociaux ? Voici un test réalisé par Katrin Acou-Bouaziz avec le Dr Laurent Karila, co-auteur de Tous addicts, Flammarion. Psychologue en addictologie sur “Ça commence Aujourd’hui” France 2. Test : Êtes-vous accro aux réseaux sociaux ?